Comme une odeur de problème...

Avatar de l’utilisateur

Re: Comme une odeur de problème...

Messagepar L'Observateur » 02 Mars 2016, 22:21

    Une fois au spatioport...
« Le Conseil souhaitait te parler après la mission, Selène. Il serait sage que tu répondes à leur appel, ne serait-ce que pour leur faire un rapport de ce que nous avons découvert. »

Le Jedi d'antan s'affaira sur le projecteur holographique pour ouvrir une communication avec Onderon. Après quelques secondes, il entra en contact avec deux membres du Conseil : Maître Reilly Nors et Maître Leslye Raltir. Haydan leur fit un résumé de ce qui était arrivé depuis qu'il avait quitté Raltir sur Onderon. Après quelques minutes, les deux maîtres le remercièrent et demandèrent à voir Selène.

« Selène Eladryël... Je suis navré pour ton maître. Ce que nous venons d'apprendre sur Taris est inquiétant. Connaissant Mance, je sais qu'il se rendrait sans hésiter sur Bespin pour te secourir si vos places étaient inversées. Mais je sens l'ombre d'un piège, Selène, annonça Raltir.
Oui. Vous n'avez affronté qu'un apprenti sur Taris mais son Maître se cache encore quelque part, peut-être sur Bespin... Et peut-être avec d'autres forces. Nous avons perdu trop de Jedi pour prendre le risque d'en envoyer d'autres se faire capturer.
C'est pourquoi nous voulons que tu rentres sur Onderon le temps de monter une équipe d'intervention. Nous nous rendrons sur Bespin pour sauver Mance et tirer toute cette affaire au clair. C'est parce qu'il a foncé tête baissée en premier lieu qu'il a été fait captif, il ne faut pas reproduire la même erreur.
De plus, Ikari ne peut pas nous suivre sur Bespin. Je pourrais la ramener sur Onderon et te laisser partir seule mais... C'est trop dangereux, déclara Haydan en posant une main sur l'épaule de Selène. J'espère que tu prendras la bonne décision. J'ai vu trop de jeunes comme toi écouter leurs émotions sans y résister. Je devine ton attachement à ton maître, mais partir le sauver sans préparation revient à une mission suicide. »

Re: Comme une odeur de problème...

Messagepar Selène Eladryël (Oracle) » 02 Mars 2016, 22:45

- Mes émotions sont présentes, mais elles ne prennent jamais le pas sur ma raison, Lon, lui répondit-elle doucement en posant sa main sur celle de Lon. Elle appréciait sa sollicitude. Retirant sa main, elle se tourna ensuite vers les membres du Conseil. Effectivement, c'est au Maître que nous aurons affaire, et s'il fait bien parti de la maison Wyrlock, il risque d'être puissant. Et il y a aussi le second garde du corps Sith, qui n'était pas présent au palais. Cela en fait au moins deux, et je ne pense pas qu'ils iraient sur Bespin si ce n'était pas un environnement qui leur est favorable. Bien que je préférerais partir à la recherche de mon maitre, il vaut mieux mettre sur pied une opération, je suis d'accord. Elle ferma les yeux, et la tristesse la submergea, malgré qu'elle savait prendre la décision la plus sage. J'irai donc sur Ondéron.

Sur une planète qu'elle n'avait jamais vue...
Elle souhaitait aussi ne pas risquer la vie d'Ikari. Cette petite lui plaisait, et Selène pensait qu'elles étaient toutes deux en train de forger un lien fort ensemble.
Elle rouvrit les yeux et ceux-ci brillaient de détermination, avec une lueur presque rebelle.

- Mais quoi qu'il en soit, j'irai sur Bespin avec ces Jedi.

Ses paroles vibraient avec la force d'une promesse absolue. Elle n'en démordrait pas, quoi que le Conseil décide une fois de retour sur Onderon.
Elle était même prête à braver l'Ordre si on ne l'y autorisait pas.
Après tout, Mance représentait plus pour elle que les Jedi... C'était lui qui l'avait tirée d'Arkania, lui encore qui lui avait montrée la voie de la Force, et toujours lui avec qui elle partageait son dévouement à la galaxie.

- Par contre Maîtres, je pense que vous feriez bien de vous mettre en contact avec le Gouverneur, Sion Kumitomo. Les Sith pourraient revenir, il me parait plus avisé d'essayer d'y poster un ou deux Jedi, ou au moins surveiller activement l'endroit. Et...quelque chose ne tourne pas rond sur Taris, je pense qu'il s'y passe d'autres choses. Qui ne sont pas encore révélées, mais si nous les laissons, elles finiront par nous consumer.
Avatar de l’utilisateur

Re: Comme une odeur de problème...

Messagepar L'Observateur » 04 Mars 2016, 13:54

    Toujours au spatioport...
« Maintenant que nous savons que les Sith ont trempé dans les affaires tarisiennes, nous en ferons notre priorité. » assura Raltir.

Nors et lui la remercièrent et leur souhaitèrent un bon voyage avant de couper la communication. Haydan semblait satisfait que Selène ait entendu raison. Il aurait été fâcheux qu'elle se précipite sur Bespin toute seule, et y perde une main et son ami en tombant dans une embuscade tendue par son père les Sith.
Leur mission sur Taris était donc officiellement terminée... Le vaisseau décolla, avec son équipage silencieux. Très vite, ils quittèrent l'atmosphère de la planète et elle ne fut bientôt plus qu'un disque rond derrière eux. En route vers de nouvelles aventures !

    De retour dans le bureau du gouverneur...
Un Mirialan à la barbe et aux cheveux blancs entra dans le bureau et s'inclina devant Sion.

« Leur vaisseau vient de décoller, Monseigneur.
Bien... Très bien... Désolé de vous avoir fait attendre, soupira Sion à son invité Skakoan. Ils en étaient à leur deuxième bouteille depuis que les Jedi étaient partis. Le gouverneur était bien trop stressé pour reprendre leur discussion tant que les Jedi étaient sur la planète. Un instant s'il vous plaît, Monsieur Tambor. Idanans ! J'ai appris que le Général Tieragani était en condition critique à l'infirmerie.
C'est exact, Monseigneur. L'un de nos hommes a essayé de l'abattre lorsqu'il s'est allié aux Jedi. Tout a été enregistré par la caméra de son casque.
Donnez immédiatement l'ordre d'exécuter le général et ses hommes les plus fidèles. Non, vous savez quoi – tuez les tous, ne faites pas de distinction. J'ai été naïf de penser qu'on pourrait les garder, et ça a failli nous coûter très cher ! Un peu plus et les Jedi auraient écouté cette stupide Lieutenant Colonel !
Il aurait en effet été fâcheux qu'ils apprennent que vous n'avez jamais posé le pied sur Taris avant le blocus de la Fédération, Monseigneur. Je m'en vais transmettre vos ordres immédiatement. » répondit le Mirialan en saluant respectueusement le gouverneur, avant de quitter la salle.

Kumitomo poussa un profond soupir et s'affaissa dans son fauteuil. Toute cette affaire semblait l'avoir vieilli de dix ans. Avec un pâle sourire, il se servit un nouveau verre de vin.

« Enfin débarrassé de ces futilités. Mon cher Simbor, faites-moi donc part de vos projets pour Taris. Le Grand Monarque m'a dit le plus grand bien de vous, j'ai hâte d'entendre vos idées... »

Re: Comme une odeur de problème...

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 04 Mars 2016, 14:37

Le Skakoan observa bouche bée ce fameux pouvoir que l'on appelait la Force. Elle semblait guérir à une vitesse dépassant largement de nombreuses méthodes médicales, cette énergie recelait bien des surprises, quel dommage que ces Jedi soient forcés de partir, Sib aurait prit un grand plaisir à expérimenter sur eux, synthétiser un tel pouvoir, un tel potentiel représenterait une affaire en or, quelque chose qui vaudrait toute la fortune de la famille impériale et du Grand Monarque réunies !

Mais le spectacle prit rapidement fin tant le pouvoir était efficace, la jambe du Maître Jedi semblait comme neuve, comme si elle n'avait jamais été blessée. Ce fut à ce moment que le Gouverneur rejoignit ses invités afin de mettre à disposition des Jedi quelques informations qui serait plus qu'utiles, Sib se retint de rire face à la comédie du gouverneur, ce dernier avait visiblement un don pour le mensonge et les Jedi semblaient assez stupides pour y croire, tant mieux, moins ils restaient, plus vite le Skakoan pourrait se mettre au travail. Ils purent donc rapidement prendre congé, signant au passage l'arrêt de mort de tout ceux qu'ils avaient montés contre le Gouverneur, les avait-il sciemment utilisés pour parvenir jusqu'au Gouverneur, de simple pantin qu'ils sacrifiaient de sang froid ? Peu importe, les Jedi ne méritaient pas plus de respect que les Sith, la seule différence était que ces derniers savaient se montrer convainquant, rappelant un court instant à Sib l'immense fortune qu'il avait pu bâtir grâce à eux. Un simple signe de tête en signe d'adieux et les voilà parti.

La discussion ne reprit pas immédiatement, Sion semblait craindre ces Jedi, à tord bien entendu, ils pourraient être aisément éliminés mais sans doute était-il plus sûr de leur permettre d'évacuer leur planète, le Gouverneur protégeait déjà ses propres intérêts, ce qui était admirable et signe d'une future réussite. Sib resta installés dans son sommeil, pensif tandis qu'un mirialan faisait son rapport, il fut néanmoins interpellé par une parole, Sion souhaitait exécuter la totalité des hommes affiliés au général, ce qui était pur folie ! Tant de vies humaines innocentes sacrifiées alors qu'elles pouvaient être plus utiles :

    « Si vous le permettez Gouverneur, j'aimerais garder certains d'entre eux en vie, de préférence de bonne constitution, humains ou proche humains et à l'esprit faible, évitez donc les officiers d'état major. Ils pourraient se révéler utiles dans mes futurs projets. »

Bien sûr, le sort qui leur était réservé serait pire, bien pire que la mort ou tout ce qu'ils auraient pu subir entre les mains des hommes du Gouverneur mais au moins, leur mort ne serait pas vaine, elle serait utile, pas pour eux mais pour eux le Skakoan. Imitant son homologue, Sib se fit servir un nouveau verre par le droide protocolaire avant d'en boire une gorgée tout en écoutant Sion auquel il répondit aussitôt :

    « Connaissez vous la Galkorporation Gouverneur ? J'imagine que oui, il s'agissait de la plus puissante organisation criminelle et scientifique de la galaxie durant la seconde moitié du siècle dernier et le début de la guerre contre les Sith. Au cours de leurs nombreuses activités, ils en sont venus à établir un complexe ici, sur Taris qui diffusa l'une des œuvres les plus terrifiantes d'un des plus grands cerveaux de cette galaxie, le virus qui ravagea la ville basse en 200 AP.BY. Taris offre une couverture idéale et sa ville basse est densément peuplé mais évité par les médias et les autorités, cela nous permettra donc de désafecter ces bases de la Galkorporation, de récupérer d'éventuelles données et d'en faire un centre scientifique névralgique de notre département de Recherche&Développement. Vous participerez à la mort de millions d'innocents et au bénéfice de milliards de crédits. »

Le Skakoan lâcha un léger rire robotique suite à cette dernière phrase, il ne doutait pas du manque de scrupules du Général, ce dernier venait d'ailleurs de le prouver, il serait un digne successeur à Varen bien qu'il n'ait ni sa classe, ni son charisme. Se redressant légèrement dans son siège, il reprit afin d'aborder un autre sujet plus « classique » :

    « Bien entendu, ce que j'ai pu dire à ces Jedi étaient vrais. La Techno-Union est prêt à participer à l'installation d'usines sur Taris, de préférence installée à la fois sur la Ville-Haute, notamment pour les infrastructures civiles et une autre partie, industrielle, sur la ville basse afin de voir la viabilité de telles installations et de bénéficier du coût salariale faible et de l'exploitation des populations des niveaux inférieurs. Quand à l'aide au développement, nul doute qu'un chèque d'un million de crédits pour le développement personnel du Grand Gouverneur Sion Kuminotomo devrait suffire ? »

Ce qu'il y avait de bien avec les grands hommes tel Varen, Sib ou un peu moins grand, Sion, c'était que les crédits étaient leur seule ligne de conduite et nul doute que ce dernier se montrerait plus passif et coopératif aux activitées peu scrupuleuses du Skakoan.
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né

Revenir vers « Taris »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité