La torture interroge et la douleur répond

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 25 Novembre 2015, 14:25

L'humain commençait très bien mais visiblement, tout bon départ devait connaître et le maladroit mensonge qu'il venait de prononcer venait de mettre fin à ce départ. Néanmoins, Sib avait bon espoir que Cadra ne finisse sa réponse sans qu'il n'ait besoin d'avoir recours à l'utilisation de la violence, il reprit donc après avoir toussoté :

« Ecoutez Varen, j'ai pris de grands risques en défendant vos intérêts auprès du Grand Monarque et votre collaboration est essentielle pour que vous puissiez vivre. Vous devez comprendre qu'aux vues des moyens de cette salle, mentir ou refuser de parler ne fera que vous faire souffrir pour au final en venir au même résultat que si vous aviez été honnête. »

Tout en prononçant cette phrase il avait effectué quelques pas dans la salle d'interrogatoire et revint auprès de Cadra pour prononcer une nouvelle fois la question :

« J'aimerais donc avoir une réponse, avez vous eu des contacts avec les autres gouvernements galactiques ? »

Il ne restait plus qu'à espérer qu'il parle et se montre plus coopératif, sans quoi, le recours à la violence deviendra absolument nécessaire.
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né
Avatar de l’utilisateur

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar L'Observateur » 26 Novembre 2015, 01:00

Si Grendo n'avait aucun scrupules à utiliser les pires méthodes pour extraire ses informations, Sib espérait encore éviter à Varen un traitement que l'on pourrait qualifier de... regrettable. H'anor croisa les bras et attendit en silence, laissant une dernière chance au Skakoen pour convaincre son ami. Malheureusement, ce dernier ne leur donna pas satisfaction.

« Mon ami, j'ai beaucoup de regrets dans ma vie..., avoua-t-il après quelques secondes. Mais je ne pourrais pas vivre avec celui-ci sur la conscience. Certains secrets doivent le rester. Si je parle, Monrianh s'en prendra aux rares personnes à qui je tiens réellement. »

Pourquoi être si borné ? Que ce soit de son plein gré ou non, il allait parler. Autant choisir la méthode la moins dangereuse ! L'esprit humain était fascinant, avec toutes ses contractions. Au cours de sa carrière, n'avait-il pas autant trahi – peut-être plus que – Grendo ou Sib ? H'anor croisa le regard de Sib. Il arborait une expression froide, indifférente. Le Neimoidien jeta ensuite un œil en direction d'une des caméras (en direction de Grendo, en fait) puis inclina légèrement la tête. Il était temps de se mettre au travail ! Sans un mot, il s'empara de son datapad et envoya des instructions au droïde. Cadra n'allait pas comprendre ce qui lui arrivait. Il n'allait même pas le remarquer, puisque les drogues qu'on lui avait administrées le rendaient insensible à la douleur. Avant de continuer, l'assistant El'ros resserra les différents liens qui maintenaient l'homme en place.

Le droïde sortit alors un bras rétractable terminé par une sorte de pistolet. Simultanément, le haut du casque de Varen coulissa pour laisser visible son crâne rasé. La machine fit passer son bras au-dessus de la tête de l'Humain puis enclencha alors un laser rouge. Elle fit le tour de son crâne en découpant proprement l'os sur son passage. Avant de terminer le cercle, le droïde sortit un autre bras mécanique pour récupérer le morceau de crâne. La procédure n'avait duré qu'une vingtaine de secondes, et Varen n'avait strictement rien senti. Les instruments le confirmaient : son rythme cardiaque était de nouveau stable après la brève envolée lorsqu'il avait refusé de répondre plus tôt.

Mais on en arrivait seulement au moment intéressant de l'opération. Il ne s'agissait pas de torture conventionnelle, c'était trop barbare et pas forcément efficace. H'anor était un neurochirurgien de renommée intergalactique, il avait d'ailleurs étudié auprès des plus grands notamment le fameux professeur Calrtih Remnan d'Arkania. Au cours de la dernière guerre, le scientifique avait travaillé sur un moyen d'optimiser les séances d'interrogation de la Fédération. Il avait mis au point un précédé relativement performant, qu'il fallait adapter d'une espèce à l'autre. Ainsi, il était capable de forcer un sujet à répondre aux questions même les plus délicates – le problème était que plus il fallait lui poser de questions de cette manière, plus il risquait de subir des séquelles ou, dans le cas le plus extrême, de mourir. La constitution des gens étant différente même au sein d'une même espèce, il était difficile de prévoir au bout de combien de manipulations un prisonnier allait succomber...

Sous les yeux de Sib, le droïde planta une de ses pinces directement dans le cerveau de Varen. Il n'avançait pas au hasard, tout était calculé, mais les termes deviennent trop techniques pour continuer ces explications. L'Humain se raidit brusquement. Le pouvoir anesthésiant conféré par les drogues qu'on lui avait injectées ne faisait plus effet quand on enfonçait directement du métal dans sa matière grise ! Le malheureux se mit à hurler, maintenu en place par ses attaches bien serrées.

« L'insertion est toujours un peu délicate, expliqua H'anor, tranquillement penché sur son datapad.
Nous y sommes, annonça le droïde d'une voix neutre. Le bon docteur fit alors le tour et se plaça à côté de Sib.
Avez vous eut des contacts avec les autres gouvernements galactiques ?!, répéta-t-il brusquement. »

Varen mit quelques secondes à se calmer. Son cœur battait au-delà de son rythme normal mais c'était à prévoir. Le cerveau, comme l'esprit, était un organe fascinant. En le manipulant directement, on pouvait réaliser toutes sortes de choses... Provoquer la cécité en appuyant au bon endroit, donner l'illusion d'une odeur spécifique en pressant un autre endroit... Et, avec les produits et le savoir-faire adapté, outrepasser la volonté d'une personne. La bave aux lèvres, l'ancien gouverneur prit la parole...

« ... Mo... Rianh m'a fait... Entrer en contact avec... Bespin et B-Bakura..., articula-t-il à grand peine. »

Bespin, Bakura : deux planètes de la Bordure Extérieure, pourtant à l'autre bout de la galaxie. Aujourd'hui, il s'agissait de planètes indépendantes... Officiellement. Étaient-elles en fait des bastions Sith laissés dans l'ombre, conquis de manière diplomatique et en secret ? Dans ce cas, enquêter dessus risquait d'éveiller les soupçons de Darth Wrylock et de le mettre en colère...

Un signal sonore avertit Grendo de l'arrivée d'un message sur son datapad.

Lukica Minht
Humain, mâle
Né en 136 Ap. B.Y. sur Taris, mort en 199 Ap. B.Y. (63 ans)

Ancien avocat, Lukica Minht s'est reconverti dans la politique à l'âge de 40 ans. En vingt ans, il fut maire de plusieurs districts de la Ville Haute, puis ministre, puis finalement Sénateur de Taris en 197 Ap. B.Y. Malheureusement, il trouva la mort dans un accident de speeder deux ans après sa prise de fonction. La thèse criminelle a été écartée après une courte enquête.

Afficher : HRP

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Grendo » 07 Décembre 2015, 19:06

Bespin et Bakura ... Bakura et Bespin ... deux planètes éloignées du Noyau appartenant à des systèmes neutres comme des milliards d'autres. Rien de très original dirons-nous. Pourtant si Morianh s'était intéressé à ces deux mondes c'était bien pour une raison, restait à savoir laquelle ...

« Ornfray ! » hurla-t-il à nouveau dans son comlink personnel « Faites immédiatement une recherche sur les planètes Bakura et Bespin, je veux tout savoir des Gouvernements actuellement au pouvoir. »

Son regard revint en direction de la baie vitrée donnant vers la salle d'interrogatoire. Varen n'aurait probablement que peu de chance de sortir vivant de cette épreuve, mais avant tout il dévoilerait tous les secrets que Grendo désirait connaître.

« Faites lui cracher le morceau ! Je veux savoir pourquoi Morianh s'est intéressé à ces planètes ! » lâcha-t-il à Sib Tambor et aux deux scientifiques prêts à continuer leur tâche ingrate « Mais surtout gardez le vivant ! Je ne veux pas qu'il décède trop vite ... pas avant de tout savoir »

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 10 Décembre 2015, 21:59

Sib tapota l'épaule de Varen en entendant sa réponse, il s'éloigna de quelques pas du prisonnier et lui déclara, non sans une pointe de déception dans sa voix mécanique tout en faisant un signe de la main au prestigieux neurochirurgien de débuter les opérations :

« Bien dans ce cas, sachez que je vais devoir recourir à des moyens moins conventionel. Il est dommage que vous décidiez de finir ainsi mon ami. H'anor, vous pouvez débuter. »

Drôle de façon de traiter ses amis mais Sib n'était pas du genre sentimental et il ne pouvait se permettre d'une quelconque faiblesse devant le Grand Monarque. Le Skakoan observa le déroulement de l'opération de très proche, il ne voulait pas manquer une miette du spectacle, il n'y prenait pas de plaisir particulier mais qui refuserait d'approfondir sa culture dans le domaine de la torture. Et après quelques minutes et l'opération bien engagé, ils purent enfin obtenir des réponses qui laissèrent perplexe le Skakoan qui répondit à la demande du Grand Monarque :

« Sans doute une présence Sith sur ces mondes. Varen, pourquoi le conseiller a-t-il décidé de s'intéresser à ces planètes ? »

Il tourna les talons pour se placer derrière H'anor et observer son datapad tout en prononçant quelques mots à son attention :

« Continuez, continuez. Mais surtout, évitez qu'il ne succombe trop vite, il serait dommage de décevoir le Grand Monarque. »
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né
Avatar de l’utilisateur

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar L'Observateur » 27 Décembre 2015, 22:22

Toujours fidèle au poste, Ornfray répondit aux ordres du Grand Monarque avec une vitesse remarquable. Le Neimoidien reçut les documents presque immédiatement après les avoir demandés, apprenant ainsi que Bakura et Bespin étaient toutes les deux indépendantes – en tout cas, officiellement. Grendo ordonna à ses serviteurs d'arracher à Cadra tout ce qu'il savait à ce sujet. H'anor ricana, heureux de son succès, et manipula quelques secondes les commandes du droïde avant de reprendre le sondage.

« Si... Sib..., articula Varen-Tyr, suppliant.
Répondez à la question, ou gardez le silence ! Tout autre réponse ne sera pas tolérée ! »

Le docteur prit une expression menaçante et envoya au droïde ses instructions. La machine répéta alors son geste précédent, brisant les serrures mentales du pauvre Tarisien en même temps que ses synapses. Il fut parcouru de spasmes et poussa un cri étranglé et désespéré. Malheureusement pour lui, il était impuissant face aux terribles méthodes des Neimoidiens.

« Morianh... Souhaitait établir... Des b... Bases secrètes... Au cas où les Sith... Se-Seraient vaincus, avoua-t-il pitoyablement. Il v... Voulait sa propre acad-académie... Son propre siège de pouv... De pouvoir... Capable de rivaliser avec... La... La... La Sith'ari...
Monseigneur, désirez-vous que j'envoie immédiatement un agent enquêter sur Bakura et Bespin sur la présence de ces Sith ?, demanda Ornfray. »

C'était une dangereuse suggestion. Monrianh, ou plutôt Darth Wrylock V, n'aimerait certainement pas que Grendo mette le nez dans ses affaires. Et le Monarque avait encore en mémoire l'étendue de son pouvoir après sa démonstration sur Taris...

« Sib... Pitié..., murmura l'Humain. Ils tueront... Ma femme... Ma fille... Si je continue... Pitié... Sib... »

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 20 Janvier 2016, 23:13

Tout ce que l'on pouvait dire de la méthode d'H'anor, à défaut d'être dénuée d'empathie, c'était qu'elle était une efficacité redoutable. Malgré sa faiblesse, Varen tenait bon et serait encore prêt à répondre à de nombreuses questions. A sa dernière remarque vis à vis de sa famille, Sib répondit de sa voix robotique :

    « Morianh ne leur fera rien. Pensez vous vraiment qu'il a les moyens de frapper vos proches ? Et même si ce serait le cas, votre vie n'est-elle pas plus précieuse ? De toute façon, il ne sera jamais au courant de cet entretien. »

De l'autre côté de la baie vitrée, le Grand Monarque observait avec intérêt la scène et fut pris de court par Orn'fray qui avait vu parfaitement juste dans les intentions de son supérieur qui s'empressa de donner ses nouveaux ordres :

« Envoyez des agents, qu'il restent discrets. A priori, il n'y aucune chance pour que Morianh ne soit mis au courant. »

Et tandis que sa conseillère personelle allait donner les instructions, il reporta son attention sur la salle d'interrogatoire. Il voulait en savoir plus sur son nouvel allié et évaluer s'il était vraiment aussi puissant qu'il avait pu le paraître ce qui entraina aussitôt une nouvelle question par Sib :

    « Et qu'en est-il de ces mondes ? Es-t-il parvenu à y établir ce que tu décris ? »
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né
Avatar de l’utilisateur

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar L'Observateur » 27 Janvier 2016, 22:38

« Vous sous-estimez... Les Sith... » répondit faiblement Varen.

Il menaçait de perdre conscience. Il continuait pourtant de résister, pour protéger les siens. Mais ses efforts étaient vains face au traitement infligé par Sib et H'anor ! Ce dernier, voyant que le captif refusait de répondre aux dernières questions du Skakoan, claqua la langue et glissa son doigt sur l'écran de son datapad, poussant la jauge de « torture » à son maximum. Le droïde s'activa sans scrupules, plongeant un peu plus dans les méninges du pauvre patient.

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar L'Observateur » 27 Janvier 2016, 22:49

« Un certain... Genris, commença l'Humain. Son cœur s'affola et les instruments se mirent à biper de manière alarmante. Il... C'est...
Faites-le répondre, Tambor ! H'anor, je me fiche de l'état de Varen, mais je veux tout savoir !
M–Monseigneur, si je continue, il risque vraiment de–
Vous êtes sourd ou quoi ?! Tambor, vous êtes un scientifique non ? Prenez-lui son datapad, et achevez le travail pour lequel vous êtes ici ! »

Le médecin allait sûrement se réveiller et continuer tout seul (après tout, il était un peu tard pour exprimer des remords), mais Sib pouvait se saisir de cette opportunité pour gagner la confiance de Grendo.

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 27 Janvier 2016, 23:01

Sib ne sous estimer pas les Sith, non. Pour lui, Sith et Jedi n'étaient que les faces opposés d'une même pièce et ni l'un ni l'autre ne méritait la confiance. Pourtant, Tambor avait collaboré avec les Sith et cela lui avait été plus que profitable, jusqu'à ce qu'ils deviennent un poids et qu'il s'en débarasse, aux dernières nouvelles, nul Sith n'était venu se venger de lui et cela durerait. Il écouta attentivement les premières paroles de Varen et tout le monologue qui s'en suivit.

Sib observa la baie vitrée à travers laquelle le Grand Monarque observait toute la scène puis reporta son attention sur Varen puis sur le datapad. Il bouscula H'anor en s'emparant du datapad et lui adressa quelques réprimandes :

    « Ecartez vous misérable incapable ! »

Puis, il observa les données affichés au datapad et se mit à pianoter dessus afin d'ordonner au droide de poursuivre son petit voyage au cœur de la boîte cranienne du Tarisien.
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né
Avatar de l’utilisateur

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar L'Observateur » 28 Janvier 2016, 00:15

« Non, c'est mon opération !, s'énerva H'anor en essayant de récupérer le contrôle du droïde.
BESP– » s'écria Varen avant que la pince du droïde ne s'enfonce un peu trop loin, un peu trop rapidement.

Du sang, des morceaux d'os et surtout de cervelle giclèrent sur le visage de Sib. H'anor resta immobile, la bouche grande ouverte sous son masque. Son regard alterna entre le Skakoan et ce qu'il restait de Varen. La pièce était tellement silencieuse qu'on pouvait entendre les battements de cœur des deux hommes – mais certainement pas ceux de l'Humain puisque, après s'être emballé brièvement, son muscle cardiaque avait cessé toute activité. Un son strident raisonnait encore dans la salle, ultime témoin de la mort expéditive du malheureux. L'assistant El'ros, le front en sueur, pressa un bouton pour éteindre le moniteur. Après une demi-minute sans un mot, H'anor s'exclama :

« Excellent travail, Tambor ! Rappelez-moi vos qualifications en matière de biologie ? Ah oui, aucunes, votre domaine ce sont les droïdes ! Et selon certaines rumeurs, vous truquez vos tests ! C'est vous, l'incapable !
SILENCE !, hurla Grendo à travers les hauts-parleurs. Orn'fray, lancez immédiatement une enquête sur Bespin. Trouvez-moi ce « Genris », c'est un ordre ! Que cet échec serve à quelque chose ! QUANT À VOUS DEUX ! Je veux savoir qui est responsable de cet incident ! »

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 28 Janvier 2016, 00:25

H'arnor répliqua en tentant de s'emparer de nouveau du datapad, l'idiot allait tout faire échouer, en effet, des commandes maladroitement appliqué entrainèrent une mort rapide pour Varen Tyr Cadra. Ainsi s'acheva l'existence méprisable mais intéressante de l'ancien sénateur puis gouverneur de Taris, ainsi périt l'un des principaux pantins des Sith au cours des deux dernières décennies.

La salle resta silencieuse pendant plusieurs dizaine de secondes avant qu'H'anor ne pète les plombs et ne s'exclame dans un ton un peu trop agressif et avec des paroles des plus inadaptés face à son supérieur. Le Skakoan l'observa quelques secondes avant de se retourner vers la baie vitrée et de répondre à Grendo S'orn :

    « Le responsable ?! Vous l'avez devant vous, ce simulacre de médecin que vous m'avez fait supervisé est non seuleument un incapable mais également un imprudent, son arrogance nous a privé d'une précieuse source d'informations. Confiez moi cet insolent et je ferais en sorte de le punir et de vous libérer de ses services... »

Il observait droit dans les yeux le Grand Monarque à travers les lunettes de sa combinaison.
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né

Re: La torture interroge et la douleur répond

Messagepar Sib Tambor (Zargavidité) » 28 Janvier 2016, 00:36

Un nouveau silence s'installa dans la salle, le Grand Monarque semblait hésiter sous le regard paniqué de H'anor puis finalement décida d'acquiescer et de prendre la parole pour donner ses nouvelles instructions visiblement contrarié par l'échec final de l'interrogatoire :

« Bien, H'anor, vous êtes déchu de vos fonctions et placé sous la charge de l'Emir Tambor. Assistant El'ros, félicitations. Quand à vous Tambor, on vous attends sur Taris. »

Caché par le masque de sa combinaison, le Skakoan ne put s'empêcher un petit sourire, il fit rentrer deux de ses droides d'escorte à l'intérieur de la salle pour traîner H'anor tandis que ce dernier lançait des supplications vaines à son monarque suprême. Deux autres droides évacuèrent le corps de Varen afin de le charger à l'intérieur du vaisseau de la Techno-Union, après tout, il méritait malgré tout des funérailles. Sib salua le Grand Monarque avant de quitter également la salle et de lâcher un petit commentaire à son nouveau prisonnier :

    « Félicitations H'anor, vous serez le premier de mes sujets d'expérience. »

L'homme jeta un regard paniqué à son futur tortionnaire avant qu'un droide ne lui administre une décharge électrique qui lui fit perdre connaissance. Le petit groupe put alors rejoindre l'appareil de la Techno-Union qui se mettrait en route pour Taris où Sib mettrait en place de nouveaux locaux prometteurs.
Aspects : PDG de la Techno-Union L'Empire veut ma peau Skakoan Scientifique hors-pair Celébrité galactique Manipulateur né

Revenir vers « Saak'ak Thoo »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité