Kayl Secoura alias Spectre

Kayl Secoura alias Spectre

Messagepar Spectre (Xander) » 05 Octobre 2015, 20:45

Nom : Secoura (nom d’emprunt car véritable nom inconnu)
Prénom : Kayl (prénom d’emprunt car véritable prénom inconnu)
Surnom : Spectre
Genre : Masculin
Espèce : Nagai

Âge et date de naissance : Inconnu mais a le physique d’un individu de son espèce, probablement âgé entre 30 et 35 ans.
Planète d'origine : Nagi (en théorie).
Groupe : Indépendants
Rang : Assassin.
Niveau de combattant : Maître

Physique :

Avant de subir toutes les modifications qui ont fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, Spectre était un Nagai typique, c'est-à-dire, mince, athlétique, la peau pâle, les yeux et les cheveux noirs.

A présent, bien que physiquement il ressemble toujours globalement à ce qu’il fut, il a quand même subit des modifications qui ont quelque peu altéré certains traits physiques de son être. Tout d’abord, sa peau est d’une couleur grise bleue sombre qui contraste totalement avec sa pigmentation d’origine. Ses yeux naturels ont été remplacés par des implants oculaires d’un bleu lumineux. Des tatouages bleutés prenant comme point de départ le contour de ses yeux, parcourent ses pommettes et ses joues, lui donnant un air étrange et sinistre. Sur chaque côté de son visage, on distingue des implants métalliques de couleur noire, partant chacun des tempes et parcourant sa mâchoire jusqu’à la limite du menton. Son visage est long, fin et agréable à regarder malgré les détails cités précédemment. Il possède toujours ses oreilles pointues et sa chevelure noire, attachée derrière sa tête en une petite queue de cheval, faisant de sa coupe de cheveux une coiffure évoquant vaguement celle des premiers Je’daii, mais en plus chaotique.

Son corps est la partie de son être qui a le plus été modifiée. Bien que son buste, ses reins et son bassin restent organiques, bien qu’il ait conservé ses parties intimes, certains organes internes ont été renforcés par des implants cybernétiques et quelques circuits. Cela ne le dispense pas du besoin de se nourrir et s’hydrater. Ses côtes ont été renforcées également, ainsi que sa colonne vertébrale. Les modifications le plus importantes concernent ses bras et ses jambes qui ont été tout bonnement remplacés par des prothèses cybernétiques dernier cri, dont les fibres métalliques imitent les muscles organiques, le tout recouvert d’une peau synthétique imitant quasi parfaitement sa peau d’origine.

En dehors de tout ça, Spectre a conservé une silhouette fine et athlétique. Il est plutôt grand (1m90) et pèse 85 kg. En dépit des modifications qu’il a subit, il reste un individu agréable à regarder, même si son aspect est très intimidant et a tendance à mettre beaucoup de gens mal à l’aise.

Personnalité :

Spectre est quelqu’un de froid et méthodique, ni foncièrement bon, ni mauvais. Il fut autrefois un Assassin et il en a gardé tout le caractère. Il garde son sang froid dans la plupart des cas, reste calme et réfléchi et pèse le pour et le contre avant d’agir, même s’il est confiant en ses capacités. Il semble dénué d’expressions et de sentiments à première vue, mais il peut lui arriver de se sentir touché par une cause, une personne ou une situation. Cela dit, il reste avant tout un électron libre et il chérit cette liberté durement gagnée lorsqu’il s’est libéré des griffes de la Sith qui l’a retrouvé, modifié et formé. C’est pourquoi il ne peut prêter allégeance à qui que ce soit, tout du moins, pas de manière définitive et moyennant salaire. Par conséquent, cela fait de lui un homme qui peut très bien accepter un contrat pour vous aujourd’hui et un contrat contre vous demain. Par contre, tant qu’il est sous contrat, il a pour principe de rester loyal et mener à bien ses objectifs jusqu’au bout. Il est comme les Chasseurs de prime en quelque sorte.

Tout ça est l’aspect le plus visible de sa personnalité, mais il y en a un autre, plus torturé, bien qu’il contrôle ses émotions et n’y laisse rien paraître en public. Le fait qu’il ai perdu la plus grande partie de sa mémoire, qu’il ne sache plus sa véritable identité, qu’il a subit toutes ces modification et surtout, qu’il se retrouve dans une époque à laquelle il ne devrait pas appartenir en fait un individu tourmenté, qui cherche sa place et un sens à tout cela. Selon lui, il est une anomalie dans cette époque, il aurait du vivre sa vie il y a des siècles et mourir. Quelquefois, il a des visions, fait des cauchemars, revoit quelques passages de son ancienne vie, sans pour autant se rappeler qui il est. Malgré tout cela, il fait abstraction et joue avec les cartes qu’il possède. Tant qu’il n’aura pas trouvé un véritable but ou sens à sa vie, il mènera cette vie d’électron libre, offrant ses services et ses compétences aux plus offrant.

Traits particuliers :

Particularités de race : Comme tous les Nagais, Spectre est plus rapide et robuste qu’un être Humain.

implants oculaires : Des implants oculaires cybernétiques ont remplacé ses yeux naturels, lui conférant une perception visuelle plus affûtée et lui permettant de voir dans l’obscurité.

Implants cybernétiques internes : Certains de ses organes internes ont été améliorés par des implants cybernétiques greffés sur chacun d’eux, notamment sur son cerveau, afin d’améliorer ses capacités cognitives et ses réflexes. Ses cotes et sa colonne vertébrale ont été renforcées par des implants cybernétiques en alliage de Cortose afin de résister à tout type d’attaques, même aux sabres laser.

Implants cybernétiques externes : Des plaques en alliage de Cortose de couleurs noires sur chaque côté de son visage protègent sa mâchoire inférieure. Ses bras et ses jambes ont été remplacés par des prothèses cybernétiques en alliage de Cortose dernier cri, améliorant sa force, son agilité et ses réflexes. Des impulsions électriques parcourant ses membres et reliées jusqu’au cerveau ont reproduit le sens du toucher. L’alliage de Cortose dont sont fait ses membres lui permettent de parer à mains nues les attaques physiques de mêlée, même celle portées avec des armes comme les sabres laser.

Combat au corps à corps : En tant que Derviche Seyugi, Spectre maîtrise un art martial basé sur la rapidité et le nombre des attaques, la mobilité et la précision. Cet art martial se pratique aussi bien à mains nues qu'avec des lames. De plus, dans sa nouvelle vie, il a apprit auprès des instructeurs de combat de Sareena Sow d'autres techniques de combat au corps à corps.

Premiers soins et médecine basique : Spectre peut soigner seul des blessures plus ou moins grave mais n’a pas assez de connaissances en chirurgie pour les opérations lourdes.

Cybernétique de base : Spectre peut assurer la maintenance et les réparations de ses implants cybernétiques mais n’a pas les connaissances pour les améliorations ou modifications.

Histoire :

Avant de nous intéresser à celui qui allait désormais se faire appeler Spectre, intéressons nous à celle qui l’a trouvé, Sareena Sow.

Sareena Sow:
Image


Sareena Sow était une jeune Sith Humaine, originaire de Haruun Kal, qui fut découverte très tôt par un Seigneur Sith qui la prit sous son aile. Elle révéla très rapidement sa maîtrise de la Force et ses dons pour la manipulation, la divination, la stratégie et l’Alchimie Sith. Plus tard, elle acquit également un talent inégalé à son époque dans les domaines de la cybernétique, la génétique et la biologie. Elle était une grande ambitieuse, doublée d’une perverse dépravée, obsédée par le pouvoir mais aussi par la beauté et l’art. Arrivé au terme de sa formation, elle réussit à éliminer de manière subtile son mentor et devint de ce fait une Seigneur Sith. Afin de se rapprocher clandestinement des Mondes du Noyau, mais surtout de Coruscant, elle s’établit sur Recopia, une planète hostile des Mondes du Noyau, composée en majorité d’océans et de lacs dégageant des vapeurs toxiques, à l’exception des plateau situés dans les plus hautes altitudes de la planète. Ces plateaux étaient occupés par diverses cités états, de plus ou moins grande taille et gouvernées chacune par différents régimes, dictatoriaux comme démocratiques. C’est dans l’une d’elle qu’elle s’établit et gagna très vite les faveurs du gouverneur en place, jusqu’à parvenir à se faire demander en mariage. Quelques jours après la cérémonie, Sareena se débarrassa de son mari devenu inutile et devint de ce fait la seule et unique dirigeante de la cité. Tout en parvenant à dissimuler sa nature de Sith, elle régnait sur son territoire d’une main ferme et douce, n’hésitant pas à se débarrasser de tous ceux et celles qui ne lui servaient pas ou représentaient un danger ou a contrario, d’accorder des faveurs et des récompenses (dont la nature dépendait de la personne) aux plus méritants. Comme tous les Sith, Sareena Sow avait pour ambition de gagner plus de pouvoir et de territoire dans la Galaxie mais savait pertinemment qu’elle n’était pas la seule à avoir de tels desseins. De plus, elle avait plusieurs fois pressenti la chute imminente des Sith et leur exil des planètes sous leur contrôle, c’est pourquoi, afin de garder sa position sur Recopia et même la renforcer, il lui fallait privilégier la subtilité à la brutalité et il n’était pas question pour elle de former un Apprenti qui serait susceptible de lui ôter la vie comme elle l’avait fait à son Maître. Bien qu’elle possédait une milice entraînée, elle cherchait depuis quelque temps le cobaye idéal qui allait devenir, grâce à ses talents, l’assassin parfait, qui oeuvrerait dans l’ombre, pour elle, sans qu’elle ne soit soupçonnée et surtout, sans que les actions entreprises ne portent la marque des Sith.

>> Journal de Sareena, entrée 403:

> Encore un échec. Cette fois, le cobaye a survécu à son augmentation, les modifications étaient en place et opérationnelles, mais il s’est montré incapable de survivre à la simulation d’entraînement au combat réel contre plusieurs adversaires. Après avoir mis hors de combat les deux premiers droïdes, il s’est fait submerger par les autres et s’est fait tailler en pièce. Ce n’est pas encore aujourd’hui que le projet Spectre aboutira. Je suis déçue mais je ne me découragerai pas.


Or, le destin avait bien fait les chose pour elle car Recopia abritait un petit Monastère, Mallif Cove, dans les entrailles duquel dormaient des centaines d’individus surentraînés ayant une faible affinité à la Force, sans que personne, pas même les Moines habitant le Monastère, ne le sachent. Ces assassins portaient le nom de Derviches Seyugi et avaient par le passé fait trembler les mondes du Noyau sous l’Ancienne République, 600 ans avant la Bataille de Yavin, avant que l’Ordre Jedi ne mette un terme à cela. Pour échapper aux Jedi, les Derviches Seyugi basés sur Recopia s’étaient fait mettre en hibernation, à l’exception de quelques novices qui se feraient passer pour de pacifiques moines, le temps que la Galaxie oublie ces tueurs à gage. Ce fut une erreur dans la mesure où petit à petit, ces dits Moines, eurent du mal à transmettre leur savoir aux nouveaux novices et oublièrent petit à petit qui ils étaient vraiment, ainsi que leurs frères en hibernation sous leurs pieds. Au fil du temps, cette mascarade devint réalité et plus personne ne se souvint des Derviches Seyugi.

Un jour, en 210 après la Bataille de Yavin, alors que la guerre contre les Sith faisait rage dans la Galaxie et alors qu’elle se rendait dans une cité état proche de Mallif Cove dans le but d’accroître son influence et mettre le chef de la cité à sa botte, Sareena ressentit une concentration de la Force, émanant du Monastère. Une fois sa tâche achevée à la cité état, elle entreprit de fouiller secrètement Mallif Cove, y séquestrant les Moines le temps qu’elle y découvre le pourquoi de cette concentration de Force. Au bout de plusieurs semaines, elle et ses sbires finirent par découvrir l’immense salle abritant les centaines de caissons à carbonite renfermant des individus plus ou moins sensibles à la Force. Beaucoup d’entre eux étaient hors service, les systèmes de survie éteints, ce qui, par extension, avaient tué leurs occupants, mais beaucoup restaient encore en activité, malgré l’apparente ancienneté de l’équipement. Sareena choisit un de ceux qui semblaient le plus puissant dans la Force par rapports aux autres et fit emmener ce caisson dans son palais, laissant là les autres caissons et rendant aux Moines leur monastère, après avoir prit soin de leur dissimuler sa découverte.

>> Journal de Sareena, entrée 410:

> J’ai peut être enfin trouvé le sujet qui convient. Je rentre d’une expédition qui m’a conduit à fouiller un monastère du nom de Mallif Cove, abritant des Moines exubérants, mais également bien plus. Dans les entrailles du monastère, j’ai découvert une immense salle renfermant des centaines de caissons à carbonite, chacun renfermant un être vivant. Enfin, vivant, pas tous. Il semblerait, d’après ce que j’ai pu constater que les équipement, les caissons et les droïdes de maintenance, sont vieux de plusieurs siècles, ce qui me laisse à penser que ces êtres sont dans cet état depuis bien avant la fin de l’Ancienne République. Certains caissons étaient hors service, ce qui a entraîné la mort de leurs occupants. Cela dit, j’ai avec moi un spécimen bien vivant. Il semble particulièrement sensible à la Force, c’est la raison qui m’a poussé à le choisir. Je n’avais jamais pris d’être sensible à la Force pour le projet Spectre. Peut être que son affinité lui permettra de supporter les lourdes modifications que je compte lui apporter. Il me faut d’abord entamer le processus de décongélation, mais, et c’est là le problème, je ne peux savoir comment son corps va réagir après cette très longue hibernation.

Petite observation personnelle. Il semblerait que les Moines ignoraient totalement ce qui se cachait dans leur monastère. A dire vrai, il faudra à l’occasion que je mène une enquête plus poussée dans ce secteur pour savoir ce que ces êtres font là bas.


Recopia était relativement mise à l’écart des conflits qui sévissaient dans la Galaxie, même si la planète était située en zone de guerre. La présence des Sith n’avait pas été détectée car Sareena n’était aux yeux des habitants de la Cité Etat qu’elle gouvernait et de la planète entière, qu’une dirigeante charismatique parmi tant d’autre sur Recopia. Par conséquent, la Sith put se consacrer pleinement à ses expériences avec son cobaye sans risquer d’être dérangée. Le processus de décongélation dura plusieurs dizaines de minutes et révéla un Nagai de sexe masculin, ayant le physique d’un jeune individu proche de ou ayant atteint la trentaine, en apparente bonne santé, mais son organisme semblait très mal supporter le choc de la décongélation après tous ces siècles passés en hibernation. Il fut placé dans une cuve à bacta, le temps que son organisme se réadapte à ce « retour à la vie ».

>> Journal de Sareena, entrée 417:

> Enfin, l’état du sujet semble se stabiliser. J’ai du puiser dans toutes mes ressources pour le maintenir en vie, je suis exténuée. Les équipements médicaux et le bacta vont faire le reste. Après une si longue hibernation, le voilà qui baigne paisiblement dans un doux bain chaud et curatif. Qu’il en profite car dès que son état sera satisfaisant, le travail va commencer. Mais d’abord, je vais sonder son esprit, voir si sa mémoire est intacte ou au pire, s’il reste quelques résidus de souvenir, ça me permettra d’en apprendre plus.


>> Journal de Sareena, entrée 418

> Cela fait une semaine que mon « patient » baigne paisiblement dans sa cuve. Tout est revenu à la normal. Ses fonctions vitales sont restaurées, son état est stable. Je vais bientôt pouvoir commencer mon travail sur lui. La première phase va être d’abord de lui effacer ses souvenirs et de lui implanter sa nouvelle identité… et une obéissance totale à moi, sa Maîtresse. A propos de souvenirs, ce que j’ai appris en sondant son esprit est fort intéressant. Sa mémoire était quasiment intacte malgré toutes ces années passées en hibernation. Donc, voici tout ce que j’ai pu recueillir:

Ce Nagai appartient à un ordre d’assassins surdoués nommés Derviches Seyugi. Ces assassins étaient recueillis dès l’enfance, en raison de leur affinité à la Force, mais n’étaient pas des Jedi ni des Sith. Leurs pouvoirs étaient faibles et se focalisaient sur l’augmentation de leurs aptitudes physiques pour le combat au corps à corps. Ils subissaient un entraînement intensif durant toute leur jeunesse au maniement des armes de mêlée, de tir et au combat à mains nues. Ils étaient également entraînés aux activités physiques telles que l’escalade, le saut, la plongée et toutes activités de ce genre. Ils étaient formés à la survie, la chasse, le pilotage, l’informatique et à tout ce qui pouvait leur servir pour leurs missions. Les Derviches Seyugi sévissaient dans les Mondes du Noyau uniquement et vendaient leurs services aux plus offrants afin d’amasser les crédits. D’après tout ce que j’ai pu retirer du cerveau du Nagai, les Derviches Seyugi ne connaissaient pas l’Empire Galactique de Palpatine, donc il est clair qu’ils sont en hibernation depuis au minimum près de 300 ans, cela dit, comme je l’avais expliqué plus tôt, les équipements et droïdes archaïques qui les maintiennent en vie dans cette grande salle, me laissent penser que cela fait bien plus longtemps, mais il m’est impossible de définir une date exacte. Leur déclin a commencé au moment où les Jedi ont déclenché une purge contre eux. Je suppose que si les Jedi ont décidé d’agir, c’est que les Derviches Seyugi commençaient à représenter une menace pour l’Ancienne République. C’est là que les Derviches de Recopia ont mit au point un plan plutôt ingénieux. Par ailleurs, les souvenirs de mon patient m’ont appris que Mallif Cove était une Forteresse, celle du chapitre des Derviches Seyugi de Recopia. Afin de ne pas attirer l’attention, ils ont transformé leur forteresse en monastère puis ont dissimulé des archives et divers documents dans des alcôves secrètes. Je mènerai des fouilles à l’occasion pour retrouver ces documents. La plupart des Assassins de cette secte ont décidé de se faire mettre en congélation carbonique afin de se faire oublier de la Galaxie. Ils ont laissé un très petit nombre d’entre eux afin de veiller au retour de leurs congénères le moment voulu. Ces Derviches restés éveillé devaient se faire passer pour des moines. Cela dit, quelque chose m’échappe. Les Moines que j’ai rencontré dans le Monastère de Mallif Cove semblaient complètement ignorer la présence des Assassins sous leurs pieds et semblaient impressionnés par ma présence et celle de mes troupes. Ils n’avaient pas du tout l’air de guerriers. Soit ils simulaient très bien, soit ils n’ont strictement rien à voir avec les faux Moines censés veiller sur leurs frères. Je compte bien découvrir le fin mot de l’histoire. Mes agents ne devraient pas avoir trop de difficultés à les faire parler. En tout cas, si ces Moines ne sont pas les descendants des Derviches Seyugi restés éveillés, qui sont ils ? Comment sont ils arrivés là et surtout, que sont devenus les faux Moines ? Des questions auxquelles j’espère avoir des réponses, même si cela paraît peu important.

Note personnelle: Ce jeune Nagai est un beau représentant de son espèce. Son corps est musclé, fin, il a un beau visage et… des attributs assez généreux. Par contre, il est trop pâle à mon goût. Je vais arranger ça. Quitte à le modifier, autant qu’il reste un beau spécimen et qu’il devienne même mieux encore. Joindre l’utile à l’agréable comme on dit.


Sareena déconnecta son datapad et s’approcha de la cuve à bacta pour admirer longuement le Nagai avant d’exprimer ses pensées à haute voix.

- Tu seras mon exécuteur, ma lame, mon esclave et… mon objet de plaisir. Tu seras mon instrument qui m’aidera à accomplir mes objectifs. Et si tu me sers bien, je saurai me montrer généreuse, mais si tu me déçois, je te briserai.

Les semaines passèrent et Sareena se consacra pleinement à son travail sur celui qui allait devenir Spectre. Elle commença par effacer la plupart de ses souvenirs, saufs ceux relatifs à son savoir en matière de combat et autres compétences, son instinct resterait ainsi intact, ce qui éviterait d’avoir tout à lui réapprendre. Ensuite, elle passa à la modification de sa pigmentation de sorte que toute sa peau devienne grise bleue sombre, ce qui était plus du goût de la Sith que la couleur pâle. Elle s’attaqua ensuite directement aux organes internes et au squelette du Nagai, ce qui représentait les modifications les plus risquées. Plusieurs fois, elle cru perdre son cobaye alors que le scanner affichait un encéphalogramme plat, avant de réafficher les courbes typique traduisant l’activité des fonctions cérébrales et vitales. Pendant tout ce temps, le Nagai était plongé dans un coma artificiel, ce qui le rendait plus maniable.

Elle fit ensuite sectionner ses bras et ses jambes pour les remplacer par des prothèses dernier cri, recouvert de peau synthétique imitant presque parfaitement sa peau organique. Il était pratiquement impossible de voir la différence entre ses membres d’origines et ceux qu’il possédait aujourd’hui. La technologie permit même de reproduire parfaitement le sens du toucher, de sorte que le Nagai soit parfaitement à l’aise avec son nouveau corps. Enfin, elle ajouta deux nouvelles touches personnelles. La première consista à lui greffer de fines plaques métalliques parcourant sa mâchoire inférieure depuis la limite du menton jusqu’à ses tempes. Ces plaques lui offriraient une certaine protection à ces deux endroits de son visage. La deuxième consista à lui tatouer d’étrange marque bleues, chaotiques, entourant ses yeux et descendant le long de ses pommettes pour se terminer en bas de son visage. Cela lui donnait un air encore plus inquiétant sans pour autant altérer sa beauté.

Quelques jours plus tard, Spectre était enfin prêt. Sareena le mit en phase de réanimation et quelques heures plus tard, Spectre ouvrit les yeux. La première chose qu’il vit fut un visage féminin d’une grande beauté, mais en même temps, affichant une expression féroce et cruelle. Sa peau était noire claire, ses lèvres et le contour de ses yeux aux pupilles jaunes maladif étaient maquillés de noir et ses cheveux noirs étaient coiffés en carré plongeant. Il ne comprenait pas pourquoi mais ce visage lui était familier. Il ne se rendait pas compte que la raison était simplement que Sareena lui avait implanté d’autres souvenirs et d’autres connaissances, dont celles concernant la Sith elle-même.

- Tu m’entends ?

Le Nagai mit plusieurs secondes à répondre, le temps que son instinct lui fasse retrouver l’usage de sa parole.

- O… Oui !

- Bien ! Est-ce que tu me vois ? Regarde autour de toi et dis moi si tu vois ton environnement.

Le Nagai regarda d’abord Sareena puis scruta son environnement. Il devina se trouver dans un bloc médical de haute technologie, même si les appareils en questions semblaient d’un modèle qui ne lui était pas familier. Il répondit à nouveau par l’affirmative et la Sith continua de tester ses perceptions (tactiles, olfactive et gustative).

- Parfait ! Tout est en ordre. A présent, sais tu qui tu es ?

- Je suis… Spectre.

- Bien ! Et moi, qui suis-je ?

- Vous êtes… Sareena Sow.

- C’est très bien ! Et qui suis-je pour toi ? Et toi, qui es tu pour moi ?

- Vous êtes ma créatrice, celle qui m’a trouvé et remis en état. Vous êtes ma Maîtresse. Et moi, je suis votre obligé.

- Parfait ! Dans ce cas, il conviendrait que tu m’accordes les égards qui me sont dus, compris ? A partir de maintenant, tu m’appelleras Maîtresse, est ce clair, esclave ?

- Oui, Maîtresse.

Sareena afficha un petit sourire de satisfaction.

- Bien, c’est très bien, Spectre. Te souviens tu de qui tu étais avant que je ne te trouves ?

- Non Maîtresse. Tout ce dont je me rappelle, c’est avoir été un combattant, un assassin.

- Tu ne te rappelles plus de ton identité propre ? De ton nom, de ton prénom ?

Spectre répondit par la négative et Sareena poursuit:

- La seule chose que je sais sur toi, c’est ce que tu m’as toi-même répondu. Je peux aussi ajouter quelques précisions. Tu es un Nagai, originaire de la planète Nagi. Pour le reste, peu importe qui tu étais, cette personne est morte. A présent, tu es Spectre. Je t’ai sauvé la vie, je t’ai permis de redevenir l’athlète que tu étais, en mieux, donc tu m’appartiens à présent et tu obéiras à tous mes ordres, c’est compris ?

- Oui, Maîtresse.

- Parfait !

Sareena libéra Spectre de ses entraves et le laissa descendre de la table d’opération. Elle laissa le Nagai prendre le temps dont il avait besoin pour bouger, ressentir son corps. Apparemment, tout fonctionnait très bien. Le Nagai prit à ce moment conscience qu’il n’était vêtu que d’un sous vêtement lui dissimulant ses parties intimes et ses fesses.

Sareena lui montra un grand miroir de sorte qu’il pu se regarder. Spectre regarda ce reflet et ce visage qui était le sien et qui ne lui était pas encore familier. Il ne fut pas choqué de ce qu’il contempla.

- A présent, viens devant moi et incline toi ! Prête moi allégeance et jure moi de me servir au péril de ta vie !

Spectre s’exécuta aussitôt et la satisfaction de Sareena grandit.

- Bien. A présent, je vais te confier aux bons soins de mes serviteurs qui te montreront tes quartiers. Passe une tenue adéquate, va te restaurer ensuite. Tu dois avoir faim. Mange, bois, reposes toi car à partir de demain, les choses sérieuses vont commencer pour toi.

>> Journal de Sareena, entrée 454:

> Cela fait déjà 5 mois que Spectre a été réveillé et est opérationnel. Il a très vite retrouvé les capacités qu’il maîtrisait dans son autre vie et je l’ai soumis à un entraînement physique et mental intensif, éprouvant son corps et son esprit. Je lui ai infligé des souffrances dignes d’un Maître Sith torturant son apprenti. Il a tenu le coup et ses modifications aussi, j’ai repoussé ses limites. Ses capacités physiques et mentales ont été affûtées. Il ne me reste plus qu’à le confier à mes instructeurs de combat afin qu’ils lui enseignent toutes leurs connaissances pour parfaire ses compétences et il sera prêt pour commencer sa première mission.


>> Journal de Sareena, entrée 460:

> Toutes les simulations ont été un succès total. Spectre a éliminé les droïdes d’entraînement avec une remarquable efficacité, aussi bien en combat de front qu’en élimination discrète. Bien qu’il sache se servir des blaster et des fusils blaster de précision, il semble avoir une préférence pour le combat au corps à corps. Qu’à cela ne tienne. Je lui ai fait confectionner deux vibro wakisashis en alliage de Cortose qui devraient lui aller comme un gant. Il est prêt à me servir, prêt pour ses premières misions.


Les premières missions de Spectre ne se passèrent que sur Recopia. Sa tâche consistait à éliminer pour le compte de sa Maîtresse des gouverneurs de Cités Etats qui s’avéraient trop gênants ou susceptibles de représenter une menace pour elle, sans que cette dernière ne soit soupçonnée. Elle y fit mettre à la place des gouverneurs fantoches qui étaient à sa botte, en échange d’un semblant de pouvoir sur leurs territoires. Spectre eut également pour mission de tuer dans l’œuf tout éventuel mouvement de rébellion au sein du territoire de Sareena. La réussite de Spectre à l’accomplissement de ses missions fut incontestable et cela ne fit qu’enchanter Sareean qui, joignant l’utile à l’agréable, avait décidé de le récompenser, pour le plaisir personnel de la Sith avant tout. Elle attendait le Nagai dans ses somptueux quartiers personnels, en tenue légère, lorsque un bip retentit.

- Entre, Spectre !

Le Nagai activa le mécanisme d’ouverture et la porte coulissa verticalement vers le plafond dans un sifflement typique. Spectre découvrait pour la première fois la chambre de Sareena. Bien que lui-même possédait des quartiers dans lesquels il avait tout le confort nécessaire et l’équipement utile, cela paraissait bien maigre à côté des appartements de sa Maîtresse. Lorsqu’il vit la belle Sith dans sa tenue légère, il sentit naître en lui les prémices du désir. La Sith, remarquant le regard insistant de son esclave sur ses courbes, esquissa un léger sourire.

- Te voilà, propre et frais, comme à ton habitude. J’aime le raffinement, autant chez moi que chez les autres.

Il avait beau être un assassin, Spectre était toujours propre sur lui, l’hygiène comptait pour lui et s’empressait, après chaque mission, de se laver.

- Ce que tu vois te plaît, dirait-on.

- Je… Oui, Maîtresse.

- Ne sois donc pas gêné. Je peux lire en toi, tu le sais, tu ne peux me mentir. Déshabille toi.

Sans dire un mot, mais quelque peu hésitant, Spectre s’exécuta et ôta ses vêtements.

Tout en ordonnant à Spectre de refermer et verrouiller la porte d’entrée de ses quartiers, Sareena indiqua le sous vêtement du Nagai.

- Tout !

Le Nagai resta silencieux et obéit, bien que cela le mettait mal à l’aise de se retrouver ainsi, dans le plus simple appareil, devant quelqu’un. Sareena s’approcha de lui et commença à parcourir le visage et le torse du Nagai, par de douces caresses avec ses doigts.

- Mon oeuvre d’art. Tu sais que tu es vraiment très beau ? Quand je te regarde, je suis fière du travail accompli. Et toi, qu’en penses tu ?

Spectre ne savait que dire. Il n’avait plus aucun souvenir de son apparence d’avant, il ne lui restait que celle qu’il voyait chaque fois qu’il croisait son reflet, bien que les traits de son visage et les courbes de son corps soient restés les mêmes. Cette apparence ne lui déplaisait pas, mais il n’en était pas non plus satisfait. En fait, cela l’indifférait quelque peu, mais il ne voulait pas contrarier Sareena car il savait à quel point cette dernière pouvait se montrer particulièrement sadique si elle était mécontente. Et même si Spectre avait la constitution nécessaire pour encaisser le coup, il ne tenait pas spécialement à subir les foudres (au sens propre du terme) de la Sith:

- Vous avez fait un travail remarquable et je vous en remercie infiniment, Maîtresse.

Sareena afficha une expression de satisfaction. Tout en continuant ses caresses, elle descendit l’une de ses mains plus, bas, beaucoup plus bas.

- Cette nuit, je voudrais évaluer d’autres de tes compétences.

Elle amena Spectre vers son grand lit et, d’une délicate mais ferme poussée, le fit basculer sur le matelas, sur le dos. La belle Sareena ôta ses vêtements et se plaça au dessus de son esclave, prélude à une nuit de plaisirs intenses.

>> Journal de Sareena, entrée 492:

> Ces 2 dernières années ont été plus que fructueuses pour moi, grâce à mon cher Spectre. Il a dépassé mes espérances. Le tiers des Cités Etats de cette planète sont gouvernées par des dirigeants à ma botte. Sans que personne ne le sache, je serai bientôt la dirigeante officieuse de toute cette planète. Mais il me faut faire preuve de prudence, les Sith perdent du terrain, les Mondes du Noyau sont purgés les uns après les autres de la présence de mes chers confrères. Si jamais on venait à découvrir que je suis l’une d’entre eux, tous mes projets seraient mis à néant et même Spectre ne pourrait l’empêcher. Après tout, que vaudrait il face à un utilisateur de la Force confirmé tel qu’un Jedi ? Malgré ses compétences, je ne l’imagine pas une seule seconde faire le poids. Il n’a jamais eu à affronter ce genre d’adversaire depuis que je l’ai en main. Enfin, heureusement, personne, pas même lui, ni mes laquais qui gouvernent les autres cités, ne savent ce que je suis réellement. Mais à présent, je me dis que je pourrais faire profiter à mon cher esclave d’une formation aux arts obscurs, puisqu’il est sensible à la Force. Certains pouvoirs pourraient lui être profitables pour sa spécialité d’Assassin. Bien sur, je ne compte pas en faire un Apprenti trop puissant, je n’ai pas envie d’en faire un être ambitieux qui tôt ou tard, aurait le désir de prendre ma place. Tout cela mérite d’être réfléchi mûrement, mais ce n’est pas une priorité. Il est temps à présent, que j’agisse hors des limites de Recopia. Je vais commencer par aider la Résistance du Noyau à chasser mes chers collègues Sith, cela les mettra en confiance et écartera toute éventuelle suspicion à mon égard. Spectre va avoir de quoi faire.


Pour ce faire, Sareena offrit à Spectre un vaisseau cargo YT 1300 modifié (que Spectre nomma l’Etoile d’Onyx) et aménagé avec tout le confort nécessaire pour les longs déplacements (voir inventaire). Le vaisseau était vieux mais en bon état et parfaitement capable de faire son office. Seul le moteur hyperdrive était loin de faire l’affaire, un moteur x 2 mais c’était plus que suffisant pour rallier les Mondes du Noyau en peu de temps. Spectre eut donc pour mission d’aider la Résistance du Noyau dans leurs opérations de guérilla. Le Nagai n’eut pas trop de mal à s’habituer à sa nouvelle époque car tout ce qui existait aujourd’hui en matière de technologie existait déjà à son époque, même si c’était un peu moins perfectionné. Coruscant par exemple, ressemblait toujours à ce qu’elle fût avant au niveau de l’architecture des bâtiments. Spectre n’eut que pour seule instruction de la part de Sareena de ne pas s’attaquer directement aux Sith utilisateurs de la Force, même de simples apprentis. Il avait en revanche carte blanche pour s’occuper des gouverneurs, des officiers, soldats et troupes d’élites, ce qu’il fit avec brio. Les années s’écoulèrent ainsi pour lui entre trajets, entraînements, missions et faveurs sexuelles et autres de la part de sa Maîtresse. Cependant, depuis quelques temps, il faisait des rêves, avait des visions, tout cela concernait son ancienne vie. Quelque chose lui disait que Sareena ne lui avait pas dit toute la vérité lorsqu’elle avait prétendu lui avoir sauvé la vie et remis en état. Quelque chose lui disait qu’il était manipulé.

Un jour, Spectre rentra au palais de Sareena sérieusement amoché, mais ses jours n’étaient pas en danger. Il expliqua à Sareena qu’un imprévu avait eut lieu, qu’il s’était retrouvé face à un Apprenti Sith, un féroce duelliste au sabre laser. Le combat avait été éprouvant et plusieurs fois, Spectre avait faillit mourir lorsque son adversaire utilisait la Force contre lui, mais l’assassin avait réussi à déjouer les tentatives d’élimination de la part du Sith. C’est en parvenant à revenir au corps à corps, qu’il réussit tant bien que mal à prendre le dessus et à infliger une série de coups mortels au Sith qui s’était effondré. Sareena fut surprise que Spectre ait pu se sortir d’une confrontation vivant contre un Sith, même Apprenti. Finalement, il était encore bien plus capable qu’elle ne le pensait et commença à envisager de le former à quelques arts qui lui permettraient de lutter plus facilement contre les utilisateurs de la Force. Cela dit, elle n’en avait pas le temps pour le moment. La guerre faisait rage et il fallait qu’elle montre toute l’étendue de sa participation aux actions de la Résistance du Noyau. Elle comptait gagner de l’influence au sein de cette faction et finir par y accroître son pouvoir, comme sur Recopia. Il fallait d’une manière ou d’une autre qu’elle puisse approcher Davoss Tsesh, le leader de la RDN. Pour ce faire, il fallait qu’elle gagne de la popularité à travers Spectre qui agirait directement sur le terrain. Il fallait que le Nagai se révèle un peu plus pour attirer l’attention de Tsesh et des plus hautes autorités de la RDN. C’est pourquoi Spectre eut pour instructions de continuer de combattre aux côtés de la RDN, mais de mettre l’accent sur le fait que tout cela était de l’initiative de sa patronne, Sareena Sow, qui souhaitait contribuer à l’effort de guerre de la RDN. Parallèlement, il fallait que tout Recopia soit sous la tutelle officieuse de Sareena, mais cela viendrait plus facilement si elle réussissait à faire son chemin au sein de la RDN. Pendant l’année qui suivit (216 ap B.Y.), Spectre accomplit son œuvre et accumula les faits d’armes aux côtés des forces de la RDN afin de gagner en popularité au sein du groupe et par extension, attirer l’attention de Davoss Tsesh. Mais en même temps, des bribes de son passé ressurgissaient en lui, les souvenirs de qui il était personnellement, ne revenaient pas, mais par contre, il commençait à se rappeler de ce qu’il était avant, un Derviche Seyugi, un assassin d’élite surentraîné, à l’instar de ses congénères.

Un soir, alors qu’il achevait de satisfaire sa Maîtresse et que celle-ci dormait, il s’apprêtait à quitter les quartiers de Sareena lorsqu’il tomba sur le datapad personnel de cette dernière. Son instinct lui dicta de consulter l’appareil, même s’il n’aurait pas le temps de lire toutes les entrées en une nuit. Il prit discrètement l’appareil et entreprit rapidement d’en copier tout le contenu dans un disque de stockage afin de pouvoir le consulter tranquillement. Le téléchargement dura plusieurs dizaines de minutes, mais heureusement, Sareena Sow dormait profondément. Elle était tellement sure d’elle-même que sa confiance en Spectre était aveugle, elle qui pensait que jamais les souvenirs du Nagai ne referaient surface et pensait ne rien avoir à craindre de lui.

Après avoir remit le datapad à sa place, Spectre regagna ses propres quartiers et se mit en quête de lire progressivement toutes les entrées, en insérant le disque de stockage dans son propre datapad.

Durant les semaines qui suivirent, que ce soit pendant ou entre chaque mission, Spectre consultait son datapad quand il le pouvait, étudiant les entrées du journal de Sareena, ses nombreuses tentatives de créer un Spectre, vouées à l’échec, jusqu’à le trouver lui. Là, il pu découvrir la vérité. Spectre avait bien été un Derviche Seyugi et bien que le datapad ne lui en apprenait pas sur son identité personnelle, il pu se rappeler de ce qu’il était, comment il en était arrivé à se retrouver en hibernation et surtout, comment Sareena l’avait trouvé. Elle avait menti. Il était en bonne santé et possédait toute son intégrité physique lorsqu’elle l’avait libéré de la carbonite. Les modifications qu’il avait subies n’étaient pas nécessaires, mais juste pratiques et pour satisfaire les désirs personnels de madame. Elle en avait fait un esclave, un pantin, pour réaliser ses propres ambitions, alors que lui, autrefois, était un homme libre, même s’il appartenait à une secte. Elle lui avait tout prit. Son identité, son moi le plus profond, mais surtout, sa liberté. Une rage intérieure naquit en lui en même temps que le désir de se venger et se libérer des griffes de Sareena. Il coupa court à la mission que lui avait confié Sareena et regagna en toute hâte Recopia. Désormais, terminé de servir les intérêts de Sareena, il fallait qu’elle paye de sa vie avant qu’il ne puisse retrouver sa liberté.

Arrivé au Palais, Spectre se dirigea directement vers la salle d’opérations où Sareena passait le plus clair de son temps, à se livrer à diverses activités. Ayant l’air aussi impassible qu’à l’accoutumée, Spectre pénétra dans la salle à la rencontre de sa Maîtresse.

- Spectre. Te voilà. Alors, où en es tu avec Davoss ?

- Je ne sais pas encore, Maîtresse, je n’ai pas encore eu l’occasion de l’approcher et je ne sais même pas s’il a entendu parler de moi. Mais plusieurs cellules de la RDN de Coruscant me font confiance.

Sareena ne paraissait que moyennement satisfaite de la nouvelle.

- Hmmm, je vois ! Davoss Tsesh est en toute logique difficile à approcher, mais il faut que tu y arrives. La réussite de mes objectifs pour les Mondes du Noyau passe par là. La RDN était destinée à libérer les Mondes du Noyau et à asseoir son autorité, il me les faut, il me les faut à ma botte et tu dois faire ce que je t’ai commandé, Spectre. Je compte sur toi.

Spectre s’approcha de Sareena plus que de raison, se disant que l’Humaine ne se douterait de rien.

- Cela dit, j’ai d’autres nouvelles pour vous ! Reprit-il d’un ton froid mais suffisamment inquiétant pour que Sareena fronce les sourcils.

- Quoi donc ?

- Ceci.

Tout en disant cela, Spectre dégaina à la vitesse de l’éclair l’un de ses vibro wakisashis et dans le même mouvement, entailla profondément le visage de Sareena, lui sectionnant un œil en deux par la même occasion. L’Humaine poussa un hurlement de douleur de douleur et se teint le visage d’une main tout en repoussant par la Force Spectre qui fut éjecté plus loin. C’est à ce moment que le Nagai découvrit que sa Maîtresse était une utilisatrice de la Force, elle qui n’avait jamais usé de ses pouvoirs devant lui afin de cacher sa vraie nature. De son côté, Spectre avait choisit de la défigurer plutôt que de la tuer directement, afin de détruire ce qu’elle chérissait le plus, la beauté, sa beauté. La blesser profondément afin de lui retirer tout ce qu’elle avait avant de l’achever. Mais il ne s’était pas attendu à un tel revirement de situation. Cependant, il était trop tard désormais. Il se releva aussitôt pour se diriger vers Sareena afin d’en finir le plus vite possible. Il savait à quel point les utilisateurs de la Force étaient dangereux pour lui.

- Ahhhh... Hfff… Hffff… Qu’as-tu fais? Pourquoi ?

- Je sais tout, sorcière. J’ai lu tout votre journal intime, sur votre datapad, tout ce qui me concerne, je le sais. Vous ne m’avez jamais sauvé la vie, vous m’avez façonné selon votre bon plaisir.

- Tu m’as défigurée. Tu m’as défigurée. Je t’ai tout donné. Comment peux tu ?...

- Tout donné ?! Je ne vous avais rien demandé. Vous m’avez tout pris plutôt. Vous ne m’avez rien donné, vous me l’avez imposé. Il est temps pour vous de payer, Jedi.

Adossée contre la console de commandes et se tenant le visage, Sareena se mit à rire, malgré la douleur. Elle tendit la main et se servit de la Force pour faire léviter Spectre qui ne pouvait du coup plus l’approcher.

- Ahahaha... Jedi hein ? Non… Pire.

Disant cela, elle se saisit de son sabre laser pour la première fois devant Spectre et l’activa, une lame rouge en sortit.

- Tu vas payer, chien !

Spectre comprit à cet instant qu’il avait affaire à une Sith. Cela sentait très mauvais pour lui. Il était en lévitation, mais heureusement pour lui, il pouvait bouger ses bras. Il se saisit de plusieurs projectiles et les lança en direction de Sareena qui les dévia à l’aide de son sabre, mais, déconcentrée par la douleur de sa blessure et par sa parade contre les projectiles, elle lâcha prise sur Spectre qui retomba au sol. Comme un félin, il se réceptionna sur ses pieds, fléchit les jambes et bondit sur Sareena pour frapper. Dans un réflexe désespéré, la Sith bloqua l’attaque de sa lame. Les armes de Spectre étaient faite en alliage de Cortose, donc, résistants aux sabres laser. Un duel de force brute s’engagea alors que les deux combattants étaient lame contre lame. Malgré ses pouvoirs, Sareena n’était pas une combattante et sa maîtrise en combat était assez basique. Elle commençait à céder face à la force du Nagai.

Elle réussit malgré tout à se dégager en lançant un cri de Force qui abasourdit Spectre, suivit d’un coup de sabre laser qui heureusement, fut paré par le Nagai. Cependant, elle enchaîna aussitôt par une décharge d’éclairs de Force qui repoussa le Nagai, dans la souffrance. Spectre serrait les dents et crispait son visage, tellement la douleur était atroce, mais sa constitution lui permit de résister tant bien que mal.

- Tu vas payer pour mon visage, chien. Tu souffriras avant de mourir. Après tout ce que j’ai fais pour toi, après tout ce que je t’ai accordé, tu vas payer ton ingratitude.

Sareena se déchaîna sur Spectre avec ses éclairs de Force. Le Nagai s’attendait à mourir, sans pouvoir avoir accomplit sa vengeance jusqu’à son terme, mais il se consolait en si disant que chaque fois que Sareena verrait son reflet dans la glace, elle se souviendrait de ce moment.

Soudain, Spectre eut une idée. Il fallait ruser contre elle, aussi, il cessa de résister et endura la douleur tant bien que mal, jusqu’à ce que Sareena s’arrête. Il resta inanimé, sur le sol, laissant la Sith se demander si le Nagai était mort ou inconscient. Sareena, épuisée par un effort physique qu’elle n’avait que peu l’habitude de fournir depuis ces dernières années, tituba vers Spectre, inanimé, le regard plein de haine alors que son visage ensanglanté laissait couler du sang sur ses vêtements.

- Tu sais... Hfff... Jusqu’à il y a encore quelques minutes avant que tu ne commettes cette folie, quand je te regardais… J’étais emplie d’orgueil. Ma plus grande fierté, ma plus grande réussite… Mais à présent, ma plus grande déception… Je dois dire que je ne m’y attendais pas, je t’ai sous estimé. Dommage, on aurait pu faire de grandes choses ensembles, mais après ce que tu m’as fait, jamais je ne te pardonnerai. Je vais faire de toi un exemple pour tous ceux qui oseraient ne serait ce qu’imaginer pouvoir s’en prendre à moi.

Bien qu’il ait tout entendu des paroles de Sareena, Spectre n’en avait que faire. Pendant qu’il faisait le mort, il se concentrait en fait à récupérer de l’énergie par la respiration, afin de rendre son corps opérationnel et à invoquer la Force pour utiliser son pouvoir de Derviche Seyugi pour accroître ses capacités physiques. Meurtrit comme il l’était, il en avait besoin. Prenant appui sur ses mains et ses pieds, il bondit à nouveau sur Sareena qui ne put que parer les premières attaques avec son sabre laser. La Sith était trop épuisée pour utiliser à nouveau la Force et ses maigres talents de combattante ne lui permirent pas de tenir le rythme imposé par son adversaire qui finit par lui faire de profondes entailles au corps avant de lui planter l’une de ses lames en plein dans l’abdomen.

Sareena Sow laissa tomber son sabre qui se désactiva aussitôt, ses bras et ses jambes lâchant prise. Elle n’était maintenue que par Spectre, qui la fixait de ses yeux bleus lumineux. Elle admirait pour la dernière fois le visage de celui qui était censé la mener très loin et qui finalement avait causé sa perte. Elle trouva la Force de caresser le beau visage de l’assassin, de ses doigts.

- M... Mon S… Spectre. Mon beau Nagai, qui m’aura comblée de joie. Finalement, toi aussi, tu m’as tout reprit. N… Ne crois pas que ça soit… Fini… J… Je te… Hanterai.

Spectre ne comprenait pas ce que Sareena voulait dire par là et n’en avait que faire. A ses yeux, les dernières paroles de Sareena n’étaient que les derniers aboiements d’un chien qui crève. Pour en terminer une bonne fois pour toutes, Spectre planta sa deuxième lame en dessous du menton de Sareena, la pointe ressortant par le dessus du crâne de la Sith.

Ces derniers évènements se sont déroulés il y a quelques mois. Aujourd’hui, nous sommes en 217 après la Bataille de Yavin et Spectre s’est réfugié quelques temps sur la lointaine planète Tatooine, après avoir définitivement quitté Recopia.


IRL : Dispo pour RP au moins une fois par semaine.

Le RP commence ici >>
Dernière édition par Xander le 14 Janvier 2017, 02:57, édité 17 fois.
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image

Re: Kayl Secoura alias Spectre

Messagepar Spectre (Xander) » 14 Janvier 2017, 02:53

Vaisseau et droïdes.


Vaisseau de Spectre (YT 1300 modifié): L’Etoile d’Onyx

Image


- 1 Cockpit avec 4 places assises

- 2 Quartiers du Capitaine, donc de Spectre. Contient un lit long et large, des armoires et étagères, un bureau avec console informatique, un siège, une cabine de douche et des toilettes avec lavabo et miroir.

- 3 Deux cabines d’équipage, contenant chacune deux lits longs et larges, des armoires et étagères, des coussins, une cabine de douche et des toilettes avec lavabo et miroir. La cabine tribord est celle de Yukino Suginami.

- 4 Section médicale avec une cuve à bacta, une cabine de douche de décontamination, deux lits avec équipement médicaux intégrés et des ustensiles et outils médicaux rangés dans des armoires et sur des étagères. Contient également des appareils de maintenance et réparation cybernétique.

- 5 Mini mess avec table, canapé, trois fauteuils.

- 6 Cuisine à l'intérieur de laquelle s'affaire un droïde cuisinier 444-FPC appelé M4C-DO possédant environ 15 000 recettes pré enregistrées. Le droïde s'occupe de la préparation des repas et de la propreté et du fonctionnement de la cuisine.

Image


- 7 Compartiment de fret bâbord avec ingénierie. Des appareils servant à laver, sécher et repasser le linge y ont été installés.

- 8 Compartiment de fret tribord avec monte charge et landspeeder.

- 9 Rampe d’embarquement.

- 10 Capsule de sauvetage 8 places.

- 11 Echelles menant aux tourelles à canons laser.

- 12 Salle des circuits.

- 13 Accès vide sanitaire de moteurs.

- 14 Compartiment secret dans lequel Spectre dissimule son équipement d’assassin et s’entraîne au combat.

L’Etoile d’Onyx est équipé de deux tourelles quadrilaser (une tourelle ventrale, une tourelle dorsale), deux paires de canons avant pour le pilote et de boucliers déflecteurs. Le moteur hyperdrive est un ancien modèle x 2.

Droïde astromécano :

Nom : Delta

Espèce : Droïde

Type : Droïde astromécano de série T11 modifié

Particularités :

- Possède de nombreuses fonctions outre ses fonctions de base.

- Est équipé d’un blaster intégré pour les combats. Le blaster peut être amélioré ou remplacé par une autre arme ou autre chose.

- De nombreuses modifications le rendent très polyvalent. A découvrir.

- Equipé de bras utilitaires rétractables dont le typique bras permettant de se connecter aux systèmes électriques et cybernétiques des vaisseaux et structures ainsi qu’un bras lançant des décharges électriques non létales.

Image


Delta est pour le moment porté disparu et n’est donc plus en possession de Spectre jusqu’à ce qu’il le retrouve ou abandonne définitivement les recherches.
Dernière édition par Xander le 21 Janvier 2017, 14:33, édité 2 fois.
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image

Re: Kayl Secoura alias Spectre

Messagepar Spectre (Xander) » 14 Janvier 2017, 02:55

Inventaire.


Tenues d’assassin en plusieurs exemplaires comprenant :

- La tenue en elle-même, entièrement noire dont le textile qui la compose est renforcé pour éviter de s’endommager facilement mais n’offre aucune protection particulière.

- Un casque intégral avec une optique de visée pour l’utilisation des armes de précision et un affichage tête haute qui lui envoie diverses informations.

- Un générateur de camouflage tactique qui, lorsqu’il est activé, rend Spectre quasiment invisible, cela dit, un œil avisé peut voir les courbes de son corps entièrement transparent. Le camouflage fait effet tant que Spectre n’est pas en confrontation directe, auquel cas, le camouflage se désactive. Par contre, s’il se contente d’assassiner ses proies, son camouflage reste actif.

- Une paire de gants modifiés par Yukino Suginami permettant d’envoyer des impulsions électriques non létales et alimenter des circuits électriques (une seule impulsion par gant). De plus, les gants sont renforcés et protègent les mains de la chaleur, du courant et de tirs de blaster de faible puissance.

Armes :

- Deux vibros wakisashi faits en alliage de Cortose afin de pouvoir lutter contre des adversaires maniant des sabres laser.

- Projectiles perforants et tranchants faits dans le même alliage que Spectre lance sur ses ennemis, tels des armes de jet.

- 5 grenades IEM.

- Un Pistolet Corassak. De Facture Corellienne, ce pistolet peut être utilisé pour abattre quelqu'un silencieusement jusqu'a 15 m de distance. Le rayon de lumière reste visible, cependant, il existe un autre "mod" permettant de rendre ce rayon invisible à l'oeil nu (pour une partie des espèces connues uniquement).

- Deux blasters DL-22

- Poison Huroo. Conçu à l'origine par des maîtres Twi'lek en la matière réduits en esclavage par le clan Hutt Nurvarii. Mode "d'administration" : Voie orale / cutanée / nasale / lacrymale. Le poison met 12 heures avant de dévoiler les premiers symptômes. Décès des victimes entre 15 et 25 heures selon les organismes et la robustesse des infectés. Non contagieux. Efficacité 97.2%. Reste 1 dose.

- 8 doses de poison Barle. Poison de facture fondorienne pour être enduit sur des lames ou disposés dans des fléchettes (utilisable uniquement avec des armes spécialisées). Le poison met 7 secondes avant décès des victimes. Reptiles immunisés. Non contagieux. Efficacité 80.9%

Utilitaires comprenant :

- Un Holocom pour entrer en contact avec quiconque possède son numéro de canal n’importe où dans la Galaxie.

- Un datapad qui fait office de terminal informatique.

- Des outils de piratage à distance qui permettent de pirater tout système électronique, informatique et cybernétique.

- Des petits médikits de soin pour soigner les blessures en cours de mission.

- Une trousse à outil pour entretenir ou réparer ses parties cybernétiques.

- Un cutter à fusion qui permet de découper jusqu’à du duracier.

- Quelques rations de nourriture et d’eau pour satisfaire ses besoins alimentaires.

- Un lance grappin.

Vêtements :

- Vêtements civils que Spectre ne porte quasiment jamais sauf si nécessaire.

- Bures sombres à capuche pour se déplacer en public et dissimuler le plus possible son visage.

Autres :

- Pièces et documents prouvant l'appartenance de Sareena aux Sith: Son sabre laser à lame rouge et les copies de son journal personnel et des enregistrements vidéos de la salle d'opération filmant le combat entre elle et Spectre.

- Une note stipulant une cache d'arme située dans un garde meuble caché de la vile basse de Coruscant.

- Une gemme verte prise sur un shadowtrooper.

- Un sabre laser à lame rouge pris également sur un shadowtrooper.

Tenue d’assassin de Spectre.
Image
Aspects : Assassin Cyber Augmenté Hanté par Sareena Sow Nagai Derviche Seyugi Froid Et Méthodique En bons termes avec la République Fédérale Equipement spécialisé

Image


Revenir vers « Personnages validés »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité